WordPress VS Joomla / Drupal : le choix du CMS

WP Joomla Drupal

Le choix d’un système de gestion de contenu dépend du projet et des outils que l’on souhaite mettre en place. Je connais des fanatiques incontestés de WordPress qui vous diront que c’est le seul et unique CMS susceptible de répondre à vos besoins. Personnellement je m’indigne devant cette façon de voir les choses car il n’est jamais dit d’avance que c’est le CMS « X » qui répondra à l’ensemble des besoins du projet. Il est indispensable de réaliser une première analyse du besoin. C’est ce travail qui permettra de dire si WordPress ou Dotclear est le plus adapté. J’ai eu l’occasion de travailler sur différents projets pour lesquels nous avons fait appel à des systèmes de gestion de contenu. Je peux confirmer que les besoins ne sont jamais les mêmes, et même avec une réécriture du code, un CMS ne répond pas toujours à l’ensemble des besoins. Dans certains cas, il est plus intéressant de partir de zéro.

Je suis bénévole pour une association pour laquelle je mets en place et supervise l’ensemble des outils Web. Il y a quelques années nous avons souhaité faire évoluer notre site Web (statique). Pour ce faire, j’ai choisi d’intégrer un système de gestion de contenu. Ce qui devait permettre à des membres de l’association de mettre à jour le site Web sans mon intervention.

C’était l’époque où Joomla commençait à se faire connaitre. Mon choix s’est naturellement porté sur ce système de gestion. L’unique élément de décision était la popularité du CMS, donc plus de plugin et d’extensions potentiellement disponibles. Seulement j’aurais mieux fait de réaliser une étude afin d’adapter le produit aux futurs gestionnaires. Inutile de vous dire que ma démarche a été un réel fiasco.

Il faut reconnaitre que Joomla est certes un bon CMS, mais il reste difficile à prendre en main. Nous n’avons jamais pu mettre en place l’accompagnement des utilisateurs, et je reste encore aujourd’hui le seul gestionnaire-administrateur du CMS. J’essaye de démontrer que suivant les projets et les moyens mis en place il est préférable de se tourner vers un système qui correspond aux utilisateurs. Dans mon cas, j’aurais peut-être dû mettre en place un CMS simple d’utilisation et facile à prendre en main.

Le choix du CMS peut effectivement dépendre de vos gestionnaires (dans le cas d’un projet multi-gestionnaires)s récemment lancé un projet pour lequel notre choix s’est naturellement porté sur WordPress. Les personnes qui travaillent sur ce projet sont des utilisateurs de WordPress et maitrisent parfaitement l’outil. Il s’agit d’un choix fondé qui permet de lancer rapidement un projet sans passer par des phases d’apprentissage.

Connaitre parfaitement son besoin est donc la première des choses à faire avant de d’installer un système de gestion de contenu. Il y a quelques semaines je me suis lancé dans la construction d’un site de mariage. Le but était de mettre à disposition des invités des informations sur les locations ou le déroulement de la cérémonie.

Il s’agit de quelques pages basiques qui ne nécessitent pas l’activation de plugins ou d’extensions supplémentaires. J’ai choisi de construire mon projet avec WordPress, mais j’ai été un peu déçu car j’ai passé plusieurs heures à essayer d’épurer le système pour obtenir quelque chose de simple. L’état d’avancement était si déplorable que j’ai fini par me tourner vers un CMS plus léger (Pluxml), qui propose une personnalisation rapide et pratique. Bien évidement c’est un sentiment personnel et le choix du CMS est aussi la capacité de mettre rapidement en œuvre un outil en production.
L’objectif de ce billet est donc de faire prendre conscience qu’il faut absolument adapter le choix de CMS en fonction des besoins, et gardons à l’esprit qu’il n’existe pas de CMS meilleur qu’un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *